RD CongoBurundi • Cameroun • TchadFrance
Demo

LES PAROLES DE JESUS EN CROIX

Temps du Carême Lectures

LES PAROLES DE JESUS EN CROIX

LA PASSION COME SPECTACLE

c'est voir la passion comme une représentation qui engage celui et celle qui y assistent et qui demande que le spectateur prenne position ( pour ou contre).

La passion de Jésus est un moment tragique. On lie les condamnés et on les étends sur la croix. Avec des clous de 20 cm on les crucifie sur le bois de la croix. Tout d'abord les mains où les os sont brisés et des ligaments déchirés; et ensuite ce sont les pieds croisés. Quand enfin la croix est levées, les crucifiés se retrouvent dans une position pas naturelle et en même temps douloureuse. La plus grande partie du poids du corps est soutenue par les poignets percés avec les clous. c'est une position dans laquelle c'est difficile de respirer. À ce point, instinctivement le crucifié s'appuie sur ses pieds pour se relever de quelques centimètres pour respirer, et ensuite il retombe, dépassé par la douleur des plaies des pieds. c'est une torture incroyable. La mort arrive par étouffement et non pas à cause des blessures. C'est un homme insulté par les passants, qui pensent avoir été trompé par lui; par les prêtres qui le prennes pour une imposteur, et même par des laïcs qui prétendent qu'il leur prouve qu'il est quelqu'un en se sauvant lui-même. Le cœur même de sa mission est mis à l'épreuve. Tous ses privilèges sont liés ne un fil très fin: s'il descende de la croix, on le croira. Mais s'il y reste nous ne pourrons pas accepter tout ce pour quoi il dit d'être venu. Jésus doit résister à la tentation de se sauver lui-même en faisant ce que la foule et les prêtres demandent: faire un miracle exceptionnel. Ici encore il doit résister à la tentations à la quelle e le diable l'avait soumis au désert: celle de gagner le consensus des gens en faisant des miracles, en instrumentalisant Dieu. En effet mu par la peur de la mort, l'être humain cherche à tout prix à se sauver de celle-ci. Mais c'est exactement cette angoisse qui génère l'égoïsme, source primaire de la mort de l'humain come fils et filles de Dieu.

Dieu ne nous libère pas de la mort, mais de la peur de celle-ci. Il nous en libère en nous offrant son amitié et en étant proche de nous jusqu'à la mort.

Il y a des personnes qui ne réussissent pas à se pardonner elles-mêmes, elle tournent toujours autour de leurs sens de culpabilité. Le parole de Jésus ont pour but de priver les paroles intérieurs avec lesquelles nous nous condamnons, en les remplissant au contraire notre esprit de paroles bénéfiques, rédemptrices et libératoires de Jésus.

Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu'ils font. (Lc 23, 34).

Cette parole est tirée de l'évangile selon st Luc. Luc nous dit avec cette expression que ceux qui Jésus a pleine conscience de ce qui lui arrive alors que ses bourreaux n'en ont pas.

Ces paroles nous renvoient à voir le pardon comme source de notre foi. Nous pouvons faire référence à ces paroles de Jésus chaque fois que no us nous reprochons quelque chose et que nous nous condamnons personnellement. Le pardon est une source qui guérit, il guérit avant tout celui qui le donne. Beaucoup de personnes n'arrivent pas à se pardonner quand elles ne correspondent pas à l'image qu'elles se sont construite d'elles-mêmes, quand elles ne réussissent pas à maintenir une promesse faite à quelqu'un. Alors elles continuent à s'en vouloir à cause de sens de la culpabilité. Quand elles ont dans cette tourmente, les personnes devraient se souvenir de cette parole de Jésus sur la croix: Père pardonne leur, parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font".

c'est l'offrande d'un pardon qui se concrétise durant la dernière Cène quand Jésus offre le calice de son sang. Il dira en effet: "C'est le calice de mon sang pour la nouvelle alliance et pour la rémission des péchés. À ce niveau il se passe une chose que Dieu seul pouvait faire exister. Il justifie ceux qui sont en train de le tuer, il arrache de leur main sa mort et les déculpabilise. Il ne change pas les conséquences de leurs actes (comme il n'empêchera pas Judas de se tuer). Avec ces paroles, Jésus dit à ceux qui le tuent que ce n'est pas leur faute, il sn e savent pas ce qu'ils sont en train de faire. Ils ont été débordé. Ils n'étaient pas totalement libres. Ils étaient conditionnés par leur faiblesse, leur avidité, leurs peurs. Confions donc à Dieu notre incapacité à pardonner les fautes. Cela nous libèrerait de tous les reproches que nous nous faisons. C'est cela qui nous sauve au fond. Parce que en faisant ainsi, Jésus nous dit qu'il efface nos faute, son pardon nous est offert bien avant que nous ne nous levions pour aller vers lui, bien avant que nous ne reconnaissions notre péché. EN Jésus, le Père à pardonné tous les humains. Mais il n'y a que très peu qui acceptent d'entrer en relation avec lui.

Ces paroles de Jésus en croix a un effet thérapeutique sur nous. Nous pardonnons parce que nous avons besoin de pardonner et pas parce que l'autre mérite le pardon. c'est mieux de pardonner comme nous pouvons sans attendre un pardon parfait.

Cette parole de Jésus nous sauve de la peur de notre propre culpabilité. Si nous écoutions un instant cette parole, nous sentirions ces paroles à nous adressées et alors, notre peur se transformerait tout doucement, en confiance d'être accueilli sans conditions. Si Jésus pardonne même les assassins, il n'y a donc rien en moi qui ne puisse être pardonné ou qui ne le soit pas déjà. Dieu pardonne toujours, sans mettre des conditions, dans l'espérance que celui ou celle qui sera pardonné se convertira.

Nous sommes une famille

au service de l’évangélisation