RD CongoBurundi • Cameroun • TchadFrance
Logo xavériens

Missionnaires Xavériennes

La Société des Missionnaires de Marie est née à Parme, Italie, en 1945. C'est une Congrégation missionnaire insérée dans la Famille Xavérienne qui trouva en St Guido Conforti un initiateur prophétique et illuminé.

Deux dates importantes de la Congrégation:

  • le 24 mai 1944, quand Mlle Célestine Bottego donna son consentement (son "oui") au P. Giacomo Spagnolo missionnaire xavérien pour la fondation de la Société Missionnaire de Marie;
  • le 19 juillet 1945, quand naquit effectivement la Congrégation avec l'arrivée de la première Sœur à la « villa Bottego » à Parme.

A partir des paroles de Jésus: « Où deux ou trois sont unis en mon nom, je suis au milieu d'eux », se constitua le premier noyau de la communauté féminine xavérienne. C'est la réalisation d'un projet tant caressé par St Guido Conforti, mais qu'il n'a pas eu la possibilité de mettre en exécution. Le père Giacomo Spagnolo et Mlle Célestine Bottego voulurent et fondèrent cette nouvelle Congrégation exclusivement missionnaire. Par là, ils obéissaient au commandement de Jésus: « Allez dans le monde entier et proclamez l’Evangile ».

Aujourd'hui les Missionnaires de Marie - Xavériennes - sont présentes en plusieurs Pays du monde: Italie, Sud Brésil, Amazonie, Mexique, États Unis, Sierra Leone, Cameroun, Tchad, République Démocratique du Congo, Thaïlande et Japon. Elles sont engagées dans l'évangélisation, la catéchèse, dans l'animation sanitaire, agricole et dans la promotion de la femme. Leur présence, en petites communautés, se situe souvent dans des contextes de pauvreté et de conflits sociaux, comme une petite graine d'espérance. Elles veulent cheminer avec les gens, partager leurs souffrances, leurs espérances, leurs joies, essayer de répondre à leurs attentes.

Dans leur travail, elles s'inspirent de la Vierge Marie, tout particulièrement au mystère de la Visitation où elles trouvent un modèle de vie. Elles veulent imiter son attitude d'amour: comme elle, aller sur les routes du monde pour faire connaître le projet d'amour du Père et aider les hommes à vivre comme des frères dans le Christ. Elles ne portent aucune tenue distinctive, car elles désirent vivre les paroles du père Giacomo Spagnolo: « Que votre habit soit la charité ».

La famille, au long des ans, s'est enrichie de la présence de sœurs d'autres nationalités: Japonaises, Brésiliennes, Congolaises et Mexicaines. Elles ont voulu partager cette même aventure missionnaire qui, au nom de la communion entre les Églises, par le don de l'Esprit Saint, révèle au monde le nouveau visage de la mission. Elles ont formé ainsi des communautés internationales, signe visible de l'unique peuple que Dieu aime et veut sauver.

Nous sommes une famille

au service de l’évangélisation